Retour aux nouvelles

Toutes les unités de l’Hôpital Pierre-Boucher équipées de tablettes électroniques

Actualité

20 mai 2020

Alors que les personnes hospitalisées au Québec ne peuvent plus recevoir, sauf en fin de vie, de visites de leurs proches, elles peuvent communiquer avec eux par vidéoconférences. En effet, le collectif Tous Ensemble, en collaboration avec TELUS, offre aux hôpitaux une solution technologique clés en main. À l’Hôpital Pierre-Boucher, le projet a débuté fin avril par un projet pilote aux soins intensifs et dans 2 autres unités. La démarche a eu tant de succès qu’elle est maintenant appliquée à la totalité de l’hôpital, où plus de 200 vidéoconférences ont déjà eu lieu à l’aide des tablettes électroniques reçues à la Fondation.

À Pierre-Boucher, c’est Dre Katherine Buote qui a implanté Tous Ensemble. Joelle Racine, technicienne en gestion des ressources bénévoles, est la chargée de projet.

Les tablettes répondent à des besoins de communication vitaux. La plupart des utilisateurs sont des aînés, car les patients plus jeunes ont souvent leur propre cellulaire ou tablette. Or, ces personnes âgées n’avaient pas vu leurs proches depuis plusieurs semaines. Les retrouver ainsi génère beaucoup d’émotion pour eux, leur famille et pour nous.

Dre Katherine Buote

Voilà pourquoi, dès le déploiement limité de tablettes électroniques pour le projet pilote, celui-ci s’est rapidement étendu à l’ensemble de l’hôpital. Résultat : on a réparti ces appareils, 40 au total, dans toutes les unités, y compris à l’urgence, en obstétrique et même aux soins palliatifs du CHSLD Manoir Trinité, qui sont rattachés à Pierre-Boucher. Les tablettes sont un don de TELUS dans le cadre de son programme Mobilité pour l’avenir, et l’entreprise fournit aussi l’accès au réseau cellulaire.

L’équipe Tous Ensemble à Pierre-Boucher est composée d’employés délestés de leurs tâches habituelles et de bénévoles. Leur travail nécessite une logistique importante : mise à jour des fiches de patients, dont le roulement est important (décès, patients rétablis et rentrés chez eux, etc.), contact initial avec les familles pour déterminer l’horaire des vidéoconférences, gestion des tablettes, désinfection constante de ces appareils, etc.  

Si les entretiens audiovisuels entre patients et leurs proches se font principalement de jour, des tablettes sont disponibles aussi les soirs et fins de semaine. Lors des vidéoconférences, l’équipe forme des duos pour assister chaque patient concerné, ce qui rassure ce dernier et permet un maximum d’efficacité.

Pour Joelle Racine, ces vidéoconférences n’apportent que du bien :

Nous avons assisté par exemple à des anniversaires, comme celui des 80 ans d’une patiente dont les proches s’étaient entourés de ballons. D’autres patients prient ou chantent avec leur interlocuteur à distance. Et d’autres encore, des aînés en fin de vie, disent adieu à la personne qui a partagé leur existence durant des dizaines d’années. Mes collègues et moi travaillons souvent les yeux mouillés…

Joelle Racine

Dre Katherine Buote a aussi indiqué tout le bien que des patients que l’on pourrait croire moins sensibles à ces vidéoconférences peuvent en retirer : « C’est le cas notamment pour des aînés ayant des troubles cognitifs légers ou même plus complexes. Ils ne reconnaissent pas toujours leurs proches à l’écran, mais l’image de ceux-ci captive leur intérêt. Nous avons vu ainsi des personnes confuses ou agitées se calmer. »

Pour l’équipe Tous Ensemble de l’Hôpital Pierre-Boucher, l’initiative est donc des plus positives, au point qu’elle devrait se maintenir après la pandémie. À court terme, on étudie actuellement les façons de bonifier ce service de vidéoconférences, notamment en augmentant les plages horaires pour celles-ci ou en accueillant d’autres membres dans l’équipe.

Si vous êtes en bonne santé et savez comment faire fonctionner des tablettes électroniques, l’équipe de ce projet à Pierre-Boucher est donc intéressée à accueillir d’autres bénévoles. Communiquez avec Joelle Racine au 450 468-8111, poste 82057, ou à joelle.racine.cisssme16@ssss.gouv.qc.ca.

Pour en savoir plus sur le collectif de bénévoles Tous Ensemble, lisez ce bel article du 16 mai 2020 dans La Presse+. Le directeur général de la Fondation, Bruno Poirier, y explique entre autres comment ses parents ont connu une expérience très touchante grâce à une communication par tablette électronique.  

Vous aimerez aussi

Une histoire de coeur

Après l’université, Charles Larocque a commencé une belle carrière en entreprise et en consultation. Au fil du temps, il appuie différentes causes qui lui tiennent à coeur. […]

Lire la suite
Inscrivez-vous à notre infolettre ›