Ramené à la vie après un arrêt cardiorespiratoire

M. Michel Dupont a vécu une situation rarissime qui nous rappelle à quel point la vie est fragile. Le 4 juillet dernier, il a été transporté d’urgence à l’Hôpital Pierre-Boucher après avoir subi un arrêt cardiorespiratoire ayant causé un arrêt cardiaque. Fort heureusement, sa conjointe, M me Diane Beaucage, était à ses côtés lorsque l’incident s’est produit. C’est d’ailleurs elle qui a appelé les premiers répondants et qui a pratiqué les manœuvres de réanimation cardiorespiratoire durant les minutes qui ont précédé leur arrivée. « Diane a maintenu mon cœur en vie pendant neuf minutes. Les policiers sont arrivés, puis les techniciens ambulanciers paramédicaux », confie M. Dupont.

Quelques minutes après son arrivée, l’équipe de l’hôpital était sur le point de constater son décès. Mais contre toute attente, son pouls battait toujours! Après avoir été opéré d’urgence, M. Dupont a été plongé dans un coma artificiel durant plusieurs jours. Suivi aux soins intensifs, puis à l’unité de cardiologie, il aura séjourné à l’hôpital durant 18 jours. « Mes proches étaient présents 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Mon épouse a passé plus de 72 heures consécutives à mes côtés. Nos trois enfants – Alexandre, Matthieu et Mélina – étaient souvent avec nous, ce qui a grandement impressionné le personnel soignant. Nous n’aurions pu traverser cette épreuve sans le soutien de notre entourage et nous tenons à les remercier », affirme M. Dupont.

« J’ai vécu un événement grave, mais j’ai rapidement été pris en charge. J’ai eu de bons services. Tous les membres du personnel étaient patients et très gentils », souligne-t-il, « Merci de m’avoir sauvé. Merci pour votre gentillesse. »

Malgré les vives émotions, Mme Beaucage est très satisfaite de la manière dont son mari a été soigné : « Michel a été pris en charge à chacune des étapes. Le personnel a toujours été accessible. », se rappelle-t-elle. « J’ai vu une panoplie de spécialistes : des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des cardiologues, des neurologues, des orthophonistes et des nutritionnistes, sans oublier les radiologistes. J’ai toujours eu un bon service, même lors des suivis », assure M. Dupont. Le couple souhaitait d’ailleursremercier les membres du personnel des soins préhospitaliers d’urgence avancés, de l’urgence et des soins intensifs qui sont rapidement
intervenus, de même que toutes les personnes qui ont été impliquées dans le rétablissement du Longueillois.

Une histoire comme celle-ci est extraordinaire et prouve à quel point vos dons peuvent sauver des vies. Grâce à votre générosité, nous pouvons équiper nos installations d’appareils dernier cri et offrir des soins spécialisés de proximité à toute une communauté de patients qui, autrement, seraient contraints de se faire soigner loin de chez eux et de leur famille. « J’encourage les gens à donner. Ça peut réellement faire une différence », conclut M. Dupont, persuadé qu’il mènera une belle vie aux côtés de sa conjointe et de leurs trois enfants.

Inscrivez-vous à notre infolettre ›
Logo Desjardins
Logo Banque Nationale
Logo Emballages Carrousel
Starfrit logo