Retour aux nouvelles

Meilleure technologie à l’urgence grâce à la Fondation Hôpital Pierre-Boucher

Actualité

1 octobre 2019

Les patients qui visitent l’urgence de l’Hôpital Pierre-Boucher et qui nécessitent une surveillance du rythme cardiaque bénéficieront maintenant d’une technologie plus récente comportant une foule d’avantages. Projet d’une valeur de 600 000 $ entièrement financé par la Fondation Hôpital Pierre-Boucher, le renouvellement du parc de moniteurs cardiaques a récemment été concrétisé avec l’achat de 24 nouveaux moniteurs.

Sécurité et accessibilité bonifiés
Ces changements permettront entre autres : 

  • l’augmentation de la capacité du nombre de patients sous surveillance;
  • l’admission plus rapide à l’UHB pour la clientèle sous moniteur cardiaque;
  • l’amélioration de la fluidité du cheminement du patient à l’intérieur des différentes aires de l’urgence.

Aussi, compte tenu de la vétusté des anciens moniteurs utilisés à l’urgence, leur renouvellement apporte une diminution des risques liés à un bris d’équipement. Grâce à ce projet, le personnel de l’urgence peut aujourd’hui assurer une surveillance plus étroite des patients et faire des interventions plus rapides en raison de la décentralisation de la surveillance.

La Dre Christine Pacheco, cardiologue à l’Hôpital Pierre-Boucher et membre du conseil d’administration de la Fondation, est très reconnaissante envers les donateurs qui ont permis ces améliorations : «Au-delà des briques et du mortier, vos dons ont permis de bonifier les équipements de cardiologie de l’urgence de l’Hôpital Pierre-Boucher. Les investissements du gouvernement permettent de bâtir les infrastructures indispensables aux soins de santé, mais au-delà de ces investissements, c’est la générosité des donateurs qui nous a permis d’équiper l’urgence d’appareils derniers cri qui font toute la différence en matière de soins avec l’optimisation du parc de moniteurs cardiaques.»

Merci à tous nos donateurs!

Crédit photo: Donat Boivin

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre infolettre ›