Retour aux nouvelles

Les suppléments de protéines sont-ils nécessaires pour augmenter la masse musculaire?

Actualité

25 août 2021

D’ici au 25 septembre, nous partagerons ici des articles pour aider les participants au Défi des générations (et tous ceux qui prennent soin de leur santé!) à adopter de saines habitudes de vie. Ces articles sont présentés par RBC, fier présentateur local du Défi pour la Fondation Hôpital Pierre-Boucher.


Par Roxane Guindon,  Dt.P. Nutritionniste
Direction du programme jeunesse et des activités de santé publique
CISSS de la Montérégie-Est

Pas vraiment.   En général, les aliments peuvent facilement combler les besoins en protéines que l’on soit un athlète ou bien un sportif du dimanche. Pour développer la masse musculaire, il faut des protéines, mais aussi un programme d’entraînement avec un apport suffisant en calories, du temps de récupération et un sommeil adéquat. Les protéines sont importantes, mais trop de protéines signifie plus de calories et pas nécessairement de plus gros muscles. Comme les grands sportifs dépensent beaucoup d’énergie et qu’ils mangent généralement en conséquence, leur alimentation peut aussi fournir suffisamment de protéines1.

 

 

 

 

 

Les protéines végétales ont la cote ! 

Le Guide alimentaire canadien (https://guide-alimentaire.canada.ca/fr) suggère une variété d’aliments riches en protéines comme les viandes maigres, le poisson, les œufs, le lait, le yogourt et le fromage tout en insistant sur une consommation plus élevée de protéines d’origine végétale telles que le tofu, les légumineuses, les noix et les boissons de soja enrichies.

Pourquoi ? Les aliments protéinés d’origine végétale fournissent plus de fibres et moins de gras saturés, ce qui est lié à un risque moindre de maladies cardiovasculaires, de cancer du côlon et de diabète de type 2. Elles ont aussi moins d’impacts nocifs sur l’eau et le sol ce qui est meilleur pour l’environnement.  Par exemple, il faut seulement 1 250 litres d’eau pour produire 1 kg de lentilles alors qu’Il en faut 13 000 litres d’eau pour produire 1 kg de bœuf2.

Apprivoisez les légumineuses !

Si vous n’êtes pas familiers avec les légumineuses, commencez par les incorporer dans des mets déjà connus et appréciés par les membres de votre famille. Par exemple, remplacez une partie de la quantité de viande par des légumineuses cuites dans votre recette préférée de sauce à spaghetti, pâté chinois, chili, pain de viande, ragoût, sauté, etc..

 

Prêt à découvrir un burger sans viande ?  Essayez cette délicieuse recette de burger aux haricots noirs de Jean-Philippe. Elle est simple, économique et les boulettes ont une texture ferme qui se rapproche de celle de la viande.

 

 

 

Références :

  1. Nutrition sport et performance, 3ième édition, par Ledoux M et all,  Lacombe N, St-Martin G, Éditions Vélo Québec, 2019
  2. www.fao.org

Suivez le Défi des générations sur Facebook

Lire le bulletin #1: Un pas vers les saines habitudes de vie: aromatisez vos eaux!

Lire le bulletin #2: Améliorer ses habitudes alimentaires en découvrant les charmes de la Montérégie

Lire le bulletin #3: Composantes d’un échauffement complet et efficace

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à notre infolettre ›