Fondation Hôpital Pierre-Boucher

Un deuxième tomodensitomètre (SCAN) - Réalisé

Coût total du projet: 1 608 778 $
Apport de la Fondation: 350 000 $

PROJET RÉALISÉ



« Les tomodensitomètres sont devenus des outils incontournables et essentiels
pour établir un diagnostic. » - Dre Ninon Provost, radiologiste.

  • Pour une augmentation significative du nombre de patients investigués.
  • Pour une réponse plus rapide aux requêtes des médecins.

Les tomodensitomètres sont devenus des outils incontournables et essentiels pour établir un diagnostic. Jusqu’à ce jour, l’Hôpital Pierre-Boucher n’en possède qu’un seul, ce qui cause de nombreux retards.

En effet, le scan fonctionne de 8 h à 16 h, sept jours sur sept, et de 16 h à 22 h du lundi au vendredi. Un technologue de garde répond aux demandes de l’urgence et des unités de soins pendant la nuit et les week-ends.

Malgré les importants efforts déployés pour accroître l’accessibilité à cet appareil, l’équipe de radiologues de l’hôpital répond difficilement aux requêtes des médecins, ce qui provoque à l’occasion un engorgement à l’urgence (délais de 4 à 16 heures pour obtenir un examen) et des retards de congé pour les patients hospitalisés (délais pouvant atteindre jusqu’à 3 jours et parfois plus les fins de semaine). Les demandes d’examens provenant des médecins des cliniques ambulatoires et des cabinets privés sont traitées dans des délais encore plus longs.

L’acquisition d’un deuxième tomodensitomètre permettra de diminuer les listes d’attente et de répondre plus rapidement aux demandes d’examens.

D’autre part, l’Hôpital n’a aucune alternative en cas de bris de l’appareil, ce qui complique encore davantage le traitement des demandes d’examen et le respect des calendriers de rendez-vous.

  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires
  • Nos grands partenaires